19/10/2021
Actualités

Nigeria : les téléphones portables, désormais interdits aux moins de 18 ans

Nigeria : les téléphones portables, désormais interdits aux moins de 18 ans

Les téléphones portables sont dorénavant interdits aux moins de 18 ans au Nigéria. La NCC (Commission Nigériane des Communications) a interdit aux personnes ayant moins de 18 ans de posséder une carte SIM et de surcroît de posséder un téléphone portable.

Conformément à l’article 57 de la loi, la  Commission Nigériane des Communications a mené une enquête publique sur l’enregistrement de la réglementation des abonnés au téléphone, ainsi que sur le projet de lignes directrices sur le remplacement de la carte SIM et  sur l’échange de fréquences à son siège social à Abuja.

Après cette enquête publique, plusieurs conclusions ont été tirées. Tout d’abord, les agents d’enregistrement indépendants n’auront plus accès aux informations concernant les abonnés. En second lieu,  les agents ou sous-agents privés et les personnes qui procèdent à l’enregistrement des cartes SIM dans les magasins n’auront plus accès aux détails sur les abonnés.

Lire aussi:Nigeria : l’eNaira sera officiellement lancé le 4 octobre

Cette nouvelle réglementation s’applique à tous les abonnés des communications au Nigéria ainsi bien pour les abonnés des licences étrangères.

Selon les informations relayées par Hallmarknews, la NCC a déclaré : « ‘Abonné’ désigne une personne âgée d’au moins 18 ans qui s’abonne à des services de communication en achetant un support d’abonnement ou en concluant un contrat d’abonnement avec un titulaire de licence ».

Le titulaire de la licence désigne un fournisseur de services de  communications qui utilise un support d’abonnement en République fédérale du Nigéria. Ces nouvelles règles ont pu être élaborées conformément aux pouvoirs qui ont été conférés à la NCC par l’article 70 de la loi nigériane de 2003 sur les communications.

Toujours selon Hallmarknews, certains opérateurs dont MTN ont demandé à la NCC de ramener la limite d’âge à 14 ans, chose que la Commission Nigériane des Communications a refusé.

Toutefois, le porte-parole de la NCC a exhorté tous les opérateurs, fournisseurs de services et abonnés à coopérer pour que cette nouvelle règlementation puisse aboutir.

Lire aussi: eNaira : le Nigeria reporte le lancement de sa monnaie numérique

About Author

Jude Kpakou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *