12/06/2024
International Actualités Réseaux sociaux

Voici les pays ayant déjà bloqué l’accès aux réseaux sociaux une fois (photo)

Voici les pays ayant déjà bloqué l’accès aux réseaux sociaux une fois (photo)

Les réseaux sociaux ne sont pas accessibles dans tous les pays. Si certains pays voient en ces applications étrangères un moyen d’espionnage d’autres pensent que c’est une autre forme de colonisation. En effet depuis 2015, plus de 71 pays ont bloqué l’accès aux réseaux sociaux ainsi qu’aux applications

de communication.

 

Ces données ont été relevées par la société Surfshark qui est spécialisée dans la protection de la vie privée et la sécurité des données en ligne. Cette étude a particulièrement couvert 193 pays. A l’instant présent, seuls 3 % des pays étudiés bloquent l’accès aux réseaux sociaux.

Lire aussi: Facebook menace de supprimer ses différents réseaux sociaux en Europe

Ces pays sont principalement situés en Chine, Corée du Nord, Turkménistan et en Iran. Dans ces pays, les réseaux sociaux les plus souvent bloqués sont Twitter et Facebook.

Notons que la Chine possède son propre écosystème de réseaux sociaux avec des applications comme WeChat et Weibo. Le Qatar et les Emirats arabes unis ont complètement restreint l’utilisation des appels passés par Internet. Ceci concerne les applications de messagerie instantanée (WhatsApp, Messenger, Skype).

D’après les analyses de certains experts, ces restrictions sont plus constatées dans des pays à régime dictatorial. Après une observation, on peut conclure que la majorité des pays où l’accès des réseaux sociaux est bloqué se trouvent en Afrique, Asie et en Amérique du Sud. Cependant, dans la plupart des cas, ces suspensions sont temporaires.

En exemple de cas récents, on peut citer le Kazakhstan et le  Burkina-Faso où l’Internet a été coupé durant plusieurs jours suite à des manifestations contre la hausse des prix de l’énergie et  pendant des arrestations liées à un prétendu coup d’État pour le second.

L’on n’oublie pas le Nigeria de Muhammadu Buhari où Twitter a été suspendu pendant plusieurs mois  pour avoir supprimé un tweet du président  nigérian.

Lire aussi: 2022 : 11 nouveaux réseaux sociaux à suivre de près

About Author

Jude Kpakou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.