22/05/2024
Actualités Réseaux sociaux

Twitter : Les nouveaux inscrits vont devoir payer – Les détails

Twitter : Les nouveaux inscrits vont devoir payer – Les détails

Est-ce la fin de l’accès gratuit à Twitter ? C’est ce que l’on pourrait penser alors que le réseau social teste un nouvel abonnement annuel d’un dollar pour les nouveaux utilisateurs en Nouvelle-Zélande et aux Philippines.

Un abonnement anti-bots

Ce nouveau modèle d’abonnement, baptisé « Not A Bot, » vise à lutter contre les bots et les spammeurs qui ont longtemps troublé l’expérience des utilisateurs de Twitter. Désormais, une vérification du numéro de téléphone sera requise pour tous les nouveaux inscrits.

Il est essentiel de noter que cet abonnement n’affectera pas les utilisateurs existants sur la plateforme, comme l’a souligné la plateforme dans son annonce officielle. Les nouveaux utilisateurs auront également la possibilité de souscrire à l’autre abonnement en place, nommé « Twitter Premium » (anciennement « Twitter Blue »), au tarif de 8 dollars par mois.

Cependant, se désabonner aura des conséquences : les nouveaux inscrits qui se désabonneront ne pourront que consulter du contenu en « lecture seule, » ce qui signifie qu’ils pourront lire des articles, regarder des vidéos et suivre des comptes, mais ne pourront pas publier de tweets.

L’impact sur le trafic de Twitter

Bientôt un abonnement mensuel pour utiliser X (anciennement Twitter)

L’introduction d’un abonnement payant dès l’inscription pourrait ne pas inciter de nouvelles personnes à rejoindre le réseau social, ce qui pourrait aggraver la baisse du trafic déjà enregistrée sur la plateforme.

Depuis l’acquisition de Twitter par Elon Musk il y a près d’un an, les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. Selon les données les plus récentes de Similarweb, le trafic mondial sur le site web (twitter.com) a chuté de 14 % en un an. La tendance est similaire sur les applications mobiles, avec une baisse de 14,8 % du trafic mondial sur iOS et Android en un an.

Aux États-Unis, d’où provient environ un quart du trafic web de twitter.com, le trafic a diminué de 19 % en septembre. La tendance à la baisse est similaire dans d’autres pays, avec des baisses de 11,6 % au Royaume-Uni, de 13,4 % en France, de 17,9 % en Allemagne et de 17,5 % en Australie.

Beaucoup d’utilisateurs se sont lassés des nombreux changements opérés par Elon Musk depuis son rachat de la plateforme, notamment la fin des badges vérifiés gratuits, l’introduction de frais pour l’utilisation de l’API, et des préoccupations concernant la modération des contenus. Même les utilisateurs les plus fidèles cherchent des alternatives, comme Threads, un concurrent lancé par Meta, ou Bluesky, qui gagne en popularité en France.

Threads n’étant pas encore disponible en France, de nombreux utilisateurs français de Twitter cherchent des codes d’invitation pour accéder à l’application, qui a récemment dépassé le million d’utilisateurs.

About Author

Raheem Geraldo

Vous avez affaire à un jeune homme unique amoureux des nouvelles technologies et des médias. Raheem Junior GERALDO aime s'exprimer que ce soit sur les sites web en tant que rédacteur web SEO et dans le micro en tant qu'animateur de programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.