16/06/2024
Actualités Réseaux sociaux

Bientôt un abonnement mensuel pour utiliser X (anciennement Twitter)

Bientôt un abonnement mensuel pour utiliser X (anciennement Twitter)

La plateforme en ligne X, anciennement connue sous le nom de Twitter, pourrait introduire un abonnement mensuel pour tous les utilisateurs, a déclaré son propriétaire Elon Musk. Il s’agit pour lui d’un moyen de réduire le nombre de robots.

Le magnat de la technologie a apporté de nombreux changements depuis qu’il a repris le site pour 44 milliards de dollars en octobre de l’année dernière.

Il a licencié des milliers d’employés, introduit une option payante, supprimé la modération du contenu et rétabli des comptes autrefois interdits, notamment celui de l’ancien président américain Donald Trump.

En juillet, il a déclaré que la plateforme avait perdu environ la moitié de ses revenus publicitaires.

Les robots – comptes gérés par des programmes informatiques plutôt que par des humains – sont courants sur X, où ils peuvent être utilisés pour amplifier artificiellement des messages politiques ou de haine raciale.

Lors d’un entretien avec Musk lundi , le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a soulevé la question de l’antisémitisme en ligne et comment X pourrait « empêcher l’utilisation de robots – des armées de robots – pour le reproduire et l’amplifier ».

Musk a répondu que l’entreprise « s’orientait vers un petit paiement mensuel pour l’utilisation du système X ».

« C’est le seul moyen auquel je puisse penser pour combattre de vastes armées de robots », a-t-il dit. Selon lui, cela va décourager ceux qui ont beaucoup de robots car ils seront obligés de payer plusieurs dollars chaque mois. « Et puis, vous devez également disposer d’un nouveau mode de paiement à chaque fois que vous avez un nouveau bot. », explique Musk.

Actuellement, X Premium coûte 8 $ par mois aux États-Unis, mais les frais dépendent du pays dans lequel se trouve l’utilisateur.

 

Lire aussi : Chaînes WhatsApp  : Comment créer votre propre canal ?

About Author

Tech en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.