08/12/2022
International Actualités

Le Nigéria compte prélever 0,014 FCFA par appel pour financer la santé

Le Nigéria compte prélever 0,014 FCFA par appel pour financer la santé

Le Nigéria va prendre une décision qui va sûrement apporter un soutien de taille au secteur de la Santé. Selon les estimations du FMI (Fonds monétaire international), les 2/3 des Nigérians paient encore les soins de santé de leurs poches. Pour résoudre ce problème, les télécoms ont été une nouvelle fois sollicitées.

Pour cela, Mohammed Sambo, le secrétaire exécutif du Régime national d’assurance maladie (NHIS) du Nigeria a proposé le prélèvement d’un Kobo, 0,000024 dollars soit 0,014 FCFA par seconde sur tous les appels dans le but de financer la santé pour les plus démunis.

Lire aussi: Covid-19 : le Ghana met des drones au service de la santé

C’est lors du sommet des parties prenantes sur la couverture sanitaire universelle (CSU) organisé par le Forum UHC 2023 qui s’est tenu le 16 décembre 2021 que Mohammed Sambo a exprimé cette idée.

Il a déclaré : « lorsque vous prenez un Kobo par seconde d’appel, personne n’aura l’impression que quoi que ce soit a été déduit de son appel, mais cela aura une énorme capacité à apporter d’énormes ressources en milliards qui seraient utilisées pour couvrir le segment vulnérable de la population ».

En effet, c’est en juin 2020 que le FMI publiait son rapport qui affirmait que la majorité des Nigérians payaient toujours les soins de santé de leurs poches. Sur ce, Moji Makanjuola, présidente du Forum UHC 2023 a déclaré : « il est déplorable que le Nigéria ne soit pas sur la trajectoire de la CSU compte tenu de sa couverture inacceptable faible de cinq pour cent des services de santé de base. La pandémie actuelle de Covid-19 a également exposé le système de sécurité sanitaire sous-optimal du pays ».

Rappelons que le Nigeria a adopté la couverture sanitaire universelle (CSU) comme objectif politique principal de santé tel qu’énoncé dans son document de politique nationale de santé de 2016.

Lire aussi: Facebook est une menace mondiale pour la santé publique (rapport)

About Author

Jude Kpakou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.