17/08/2022
International Actualités

Désinformation : des organisations de fact-checking lancent un appel à YouTube

Désinformation : des organisations de fact-checking lancent un appel à YouTube

Plus de 80 organisations de fact-checking du monde entier ont exhorté YouTube à faire davantage pour lutter contre la désinformation. Elles exhortent la filiale de Google à ne pas permettre à sa plateforme vidéo en ligne « d’être instrumentalisée par des acteurs sans scrupules ».

Dans une lettre ouverte adressée à la directrice de YouTube, Susan Wojcicki, ces groupes, qui vont de Africa Check, basé au Kenya, à Politifact et au Washington Post, aux États-Unis, ont proposé d’aider la plateforme à démystifier les fausses déclarations.

« Chaque jour, nous constatons que YouTube est l’un des principaux vecteurs de désinformation en ligne dans le monde », ont-ils déclaré, ajoutant que les vidéos contenant de fausses informations étaient passées « sous le radar » des politiques de la plateforme, en particulier dans les pays non anglophones.

Lire aussi : YouTube : réseau social ou média social ?

« Nous vous exhortons à prendre des mesures efficaces contre la désinformation et la mésinformation […] et à le faire avec les organisations de vérification des faits indépendantes et non partisanes du monde entier », ont-ils ajouté.

Parmi leurs recommandations, les groupes ont appelé YouTube à se concentrer sur la fourniture de contexte et l’offre de déblocages, et l’ont également exhorté à s’assurer que son algorithme de recommandation ne favorise pas activement la désinformation auprès de ses utilisateurs.

Elena Hernandez, porte-parole de YouTube, a défendu la plateforme, affirmant que la vérification des faits était un « outil crucial », mais seulement « une pièce d’un puzzle beaucoup plus grand pour lutter contre la propagation de la désinformation ». Elle a déclaré que la plateforme vidéo avait enregistré des « progrès importants ».

Avec Afrique It News

About Author

Tritech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.