02/12/2021
International Actualités Cybersécurité

Le système de messagerie du FBI a été piraté

Le système de messagerie du FBI a été piraté

Des pirates informatiques ont attaqué les serveurs de messagerie du FBI (Federal Bureau of Investigation) en envoyant des milliers de messages. En effet, ces faux messages envoyés parlent tous d’une attaque en chaîne dont serait victime les destinataires. Ces e-mails ont été découverts par une organisation à but non lucratif connu sous le nom de « The Spamhaus Project » qui enquête sur les spammeurs d’e-mails.

Les e-mails disent que Vinny Troia était à l’origine des fausses attaques et déclarent également à tort que Troia est associé au tristement célèbre groupe de piratage, The Dark Overlord. En vrai, Troia est un célèbre chercheur en cybersécurité qui dirige deux sociétés de sécurité Web.

Lire aussi: Twitter : 130 comptes de personnalités piratés

Comme l’indique « Bleeping Computer », les pirates ont envoyé des e-mails à plus de 100 000 adresses qui se trouvent dans la base de données ARIN (Arin Registry for Internet Numbers). Selon le rapport de Bloomberg, les pirates informatiques ont utilisé le système de messagerie électronique du FBI pour rendre authentiques et vraisemblables les e-mails.

Toutefois, le FBI s’est prononcé dans un communiqué de presse en déclarant que la situation était en cours et que le matériel concerné a été mis hors ligne.  Bleeping Computer explique que cette attaque a été effectuée dans un seul but, celui de nuire à la réputation de Troia.

Dans un tweet, Troia a même affirmé que cette attaque pourrait être l’œuvre d’un individu connu sous le nom de Pompompurin. Cette attaque n’est probablement pas la première ni la dernière car elle avait été faite de la même manière par le passé.

Lire aussi: Cryptomonnaie : des pirates ont volé 262 millions FCFA grâce à des publicités

About Author

Jude Kpakou

2 Commentaires

    […] à profiter au maximum de ce qu’Instagram a à offrir. Voici cinq façons de préserver la sécurité de votre compte […]

    […] Hamilton est une informaticienne et ingénieure système de formation. Sans l’ingéniosité de cette femme et de son équipe, le programme spatial Apollo […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *