19/01/2022
International Actualités

La France inflige une amende de 210 millions d’euros à Google et Facebook pour le suivi des utilisateurs

La France inflige une amende de 210 millions d’euros à Google et Facebook pour le suivi des utilisateurs

L’organisme français de surveillance de la confidentialité des données a infligé à Google et Facebook une amende combinée de 210 millions d’euros (176 millions de livres sterling) pour avoir entravé la capacité des utilisateurs à empêcher les entreprises de suivre leur activité en ligne.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a annoncé jeudi avoir infligé à Google une amende record de 150 millions d’euros pour avoir rendu difficile pour les internautes le refus des cookies – de petits fichiers texte qui constituent un profil de l’activité Web d’une personne à des fins commerciales. fins. Il a infligé une amende de 60 millions d’euros à Facebook pour la même raison.

Le consentement préalable des internautes à l’utilisation de cookies est un pilier essentiel de la réglementation européenne sur la protection des données personnelles, et une priorité absolue pour la CNIL.

« Lorsque vous acceptez les cookies, cela se fait en un clic », précise Karin Kiefer, responsable de la protection des données et des sanctions à la CNIL. « Rejeter les cookies devrait être aussi simple que de les accepter. »

Lire aussi : Google et Facebook poursuivis par des centaines de journaux

L’institution a déclaré que les sites facebook.com, google.fr et youtube.com ne permettaient pas le refus facile des cookies . Citant l’exemple de Facebook, elle fait savoir : « Plusieurs clics sont nécessaires pour refuser tous les cookies, contre un seul pour les accepter. »

Il a déclaré que les entreprises avaient trois mois pour se conformer à ses recommandations, notamment en permettant aux utilisateurs français de refuser plus facilement les cookies, sous peine d’astreintes supplémentaires de 100 000 € pour chaque jour de retard.

Un porte-parole de Google a déclaré : « Les gens nous font confiance pour respecter leur droit à la vie privée et les protéger. Nous comprenons notre responsabilité de protéger cette confiance et nous nous engageons à poursuivre les changements et à travailler activement avec la CNIL à la lumière de cette décision. »

About Author

Raheem Junior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *