02/12/2021
International Actualités

Le Rwanda s’intéresse à la blockchain pour sécuriser les transactions foncières

Le Rwanda s’intéresse à la blockchain pour sécuriser les transactions foncières

Le Rwanda compte bien tout faire pour oublier le passé tragique qu’a connu sa population. Dans cette lancée, la décision a été prise de développer le pays sur tous les plans et de faire de ce dernier un havre de paix.

 

En effet, le Rwanda a mis au point une application web du nom de « Ubutaka App » basée sur la technologie blockchain. Cette application a été conçue pour les gestionnaires fonciers et notaires dans le but d’assurer la sécurité des transactions foncières.

Lire aussi: Génocide rwandais : WhatsApp aide une orpheline à retrouver ses proches

En test depuis Avril 2021 dans la province de Gasabo, l’application a été présentée cette semaine à Kigali lors de la conférence sur la politique foncière en Afrique (CLPA).

Parlant de la fonction sécuritaire de l’application, Athanase Akumuntu, analyste commercial au ministère de l’Environnement a déclaré : « Les transactions foncières enregistrées sur la blockchain rwandaise peuvent être consultées à l’aide de l’identifiant unique de parcelle (UPI) et, grâce à l’utilisation de la technologie de la chaîne de blocs, nous nous attendons à disposer d’un registre foncier transparent, plus sûr et à l’abri des tempêtes ».

Cette application basée sur la technologie blockchain facilitera les transactions foncières. Son utilisation de la blockchain rend extrêmement difficile voire impossible le piratage. Ubutaka App est intégrée d’un scanner d’empreintes digitales, un bloc de signatures, un appareil photo, une infrastructure à clé publique pour l’identification des notaires et des bureaux d’enregistrement et une blockchain publique pour la conservation des transactions foncières de manière transparente.

Il est à noter que le fonctionnement de l’Ubutaka App n’est pas indépendant. Elle est directement liée au service digital du gouvernement rwandais Irembo.

Lire aussi: Mobile money : Moov Africa Bénin fixe les frais de retrait à 25 F CFA au moins

About Author

Jude Kpakou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *