19/10/2021
International Actualités

Ce Ghanéen développe des écouteurs pouvant traduire automatiquement 40 langues

Ce Ghanéen développe des écouteurs pouvant traduire automatiquement 40 langues

 

Danny Manu, un Ghanéen d’origine britannique, a mis au point des oreillettes qui traduisent automatiquement d’autres langues. Les oreillettes peuvent traduire en direct plus de 40 langues. Le produit, appelé Click, est considéré comme « les premiers écouteurs sans fil au monde » avec traduction vocale en direct dans 40 langues.

Les écouteurs sans fil sont la dernière tendance dans le monde de la communication. Comme tant d’autres, ceux du Ghanéen-britannique fonctionnent en s’appariant à un smartphone. Les écouteurs détectent alors automatiquement la langue parlée et fournissent une traduction orale en une ou deux phrases. Click n’a pas besoin d’Internet comme d’autres inventions similaires.

Ce Ghanéen développe des écouteurs pouvant traduire automatiquement 40 langues

Lire aussi : Un jeune ghanéen fabrique un « vélo balayage »

Les écouteurs sans fil Click, qui sont en plein essor depuis leur invention sous la marque Mymanu, ont conquis des clients en Europe, aux États-Unis et en Asie. Le fabriquant raconte à Keepthefaith que « le voyage a été long et stressant », attribuant son succès au travail acharné et à la détermination. Danny Manu a construit son entreprise en s’autofinançant.

 

« Comme toutes les autres entreprises gérées par des minorités ethniques au Royaume-Uni, j’ai eu du mal à obtenir le financement et le soutien financier dont j’avais besoin auprès des banques et des programmes financés par le gouvernement », a-t-il déclaré. Manu a dû utiliser ses économies personnelles, ses propres ventes et les fonds qu’il a collectés sur des sites de crowdfunding pour lancer sa startup.

« Si vous croyez vraiment en votre produit et vos idées, vous ne devriez pas avoir trop de mal à convaincre d’autres personnes d’y croire aussi », a déclaré l’entrepreneur ghanéen-britannique. Selon Keepthefaith, il a récolté plus de 50 000 dollars sur des sites de crowdfunding comme Kickstarter et Indiegogo. Pour les autres entrepreneurs en herbe qui veulent s’aventurer dans le secteur des technologies, Manu a dit « concentrez-vous sur vos réussites et croyez en vous ».

Avec Face2Face Africa

About Author

Raheem Junior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *