19/10/2021
Actualités

Le Kenya lance une plateforme de cours en ligne

Le Kenya lance une plateforme de cours en ligne

Les plateformes de cours en ligne sont devenues très populaires depuis l’avènement de la Covid-19 qui dure depuis plus d’une année. Ainsi, les cours en ligne ont été la solution salvatrice pour plusieurs écoles afin de ne pas rater totalement  l’année scolaire.

Dans cette optique, Risk Africa Innovatis et Star Cloud une société estonienne spécialisé en technologie éducative ainsi que les éditeurs locaux dirigés par KLB (Kenya Literation Bureau) ont lancé Opiq. En effet, Opiq est une plateforme nationale d’apprentissage et d’enseignement en ligne.

La plateforme Opiq a été mise en service le vendredi 10 septembre 2021 par Kersti Kaljulaid, la présidente de la république estonienne. Opiq contient l’intégralité du programme scolaire ainsi que les versions numériques de tous les livres au programme.

Lire aussi: Afrique subsaharienne : Google vole au secours du tourisme

Lors de son discours, la présidente de la république d’Estonie a déclaré : « Avec le lancement de la plateforme, le Kenya s’efforce désormais de numériser le programme scolaire. Cela permettra aux enseignants et aux élèves d’accéder à l’enseignement en ligne, offrant ainsi la possibilité de créer un système scolaire égalitaire ».

Même si les plateformes de cours en ligne ne sont pas un truc nouveau au Kenya, Risk Africa Innovatis s’est donnée une mission, celle de résoudre ce problème.

Le PDG de Risk Africa Innovatis a fait une déclaration dans ce sens : « Nous nous sommes associés à Star Cloud et eKool pour offrir une expérience d’apprentissage numérique complète, combinant un système de gestion de l’apprentissage et un système de gestion scolaire pour les élèves, les enseignants, les parents et les institutions gouvernementales ».

Il est à rappeler que l’UNICEF et Liquid Intelligent Technologies vont s’efforcer de cartographier et de connecter l’Internet à haut débit aux écoles, afin d’améliorer la portée de la technologie numérique au Kenya.

Lire aussi: Afrique du Sud : Vodacom Business et Microsoft créent une plateforme d’éducation numérique

About Author

Jude Kpakou

1 Commentaire

    […] d’ utilisateurs actifs par jour et 70 milliards de messages partagés au quotidien sur la plateforme, Telegram est utilisé par les entreprises pour le marketing. Voici quelques raisons pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *