01/07/2022
International Actualités

Russie : les comptes bancaires de la filiale de Google saisis

Russie : les comptes bancaires de la filiale de Google saisis

La filiale russe du géant américain de la technologie Google a déclaré jeudi qu’elle allait déposer le bilan après que les autorités ont saisi son compte bancaire à la suite d’une série de prises de bec avec Moscou.

Google subit une pression croissante en Russie depuis plusieurs mois et encore plus après le début de la campagne militaire du président Vladimir Poutine en Ukraine fin février.

« Google Russie a publié un avis de son intention de déposer le bilan », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la société.

« La saisie par les autorités russes du compte bancaire de Google Russie a rendu intenable le fonctionnement de notre bureau en Russie, y compris l’emploi et le paiement d’employés basés en Russie, le paiement des fournisseurs et des vendeurs et le respect d’autres obligations financières », selon la société.

Des services « tels que la recherche, YouTube, Gmail, Maps, Android et Play » seront continuellement fournis aux clients en Russie.

Les géants comme Google n’ont plus leur place en Russie

Fin avril, un tribunal russe a infligé à Google une amende de 11 millions de roubles (135 000 $ à l’époque) pour avoir ignoré les ordres du régulateur de l’État de supprimer les vidéos YouTube controversées sur l’opération militaire du Kremlin en Ukraine.

Le géant de la technologie a également exaspéré les responsables russes en bloquant la chaîne médiatique officielle de la chambre basse du Parlement et en supprimant les chaînes YouTube de nombreux médias pro-Kremlin.

Dans le cadre des efforts visant à contrôler les informations disponibles pour le public les tribunaux russes ont déjà interdit Facebook et Instagram, les qualifiant d’organisations « extrémistes », ainsi que Twitter.

 

Lire aussi : American Express suspend ses opérations en Russie et en Biélorussie

About Author

Tech en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.