26/05/2022
Actualités Cybersécurité

Facebook : 5 techniques de piratage les plus utilisées

Facebook : 5 techniques de piratage les plus utilisées

Si vous pensiez que la vie privée était la seule chose à risque lorsque vous utilisez Facebook, il s’avère qu’il y a encore plus à craindre. Le réseau social peut être un outil majeur pour les cybercriminels, qui peuvent pirater des comptes et voler des informations à d’autres personnes.

Mais comment s’y prennent-ils et qu’y gagnent-ils ? Voici les principales façons dont les pirates utilisent Facebook pour accéder à vos appareils et voler des informations sensibles, parfois même votre compte Facebook.

 

  • Publicité malveillante

Si vous pensiez que les publicités étaient ennuyeuses, imaginez des publicités qui téléchargent réellement des logiciels malveillants sur votre terminal. C’est ce qui peut arriver avec de fausses publicités appelées malvertising.

Ces logiciels malveillants peuvent voler vos informations d’identification, vos informations bancaires, vos données personnelles, etc.

  • Attaques d’ingénierie sociale pour voler des comptes

Les escrocs utilisent l’ingénierie sociale pour manipuler les cibles afin qu’elles divulguent des informations sensibles, en utilisant des techniques sociales et psychologiques.

Cette technique est couramment utilisée dans le cadre du phishing, car vous êtes plus susceptible de croire une escroquerie qui vise à obtenir vos informations personnelles.

Mais où les escrocs trouvent-ils ces informations ? Souvent, c’est sur votre profil Facebook. Même si vous avez mis en place des mesures de protection de la vie privée qui empêchent le public de voir la plupart de vos informations, il n’est pas rare que des escrocs vous envoient une demande d’ami pour avoir une meilleure vue d’ensemble de vos données.

 

  • Liens Facebook Messenger pour les hacks et les virus

Une règle générale sur Internet veut que si un contact vous envoie une URL dans un message avec peu de contexte ou d’explication, vous ne devez pas cliquer dessus. En effet, les liens malveillants envoyés par les applications de messagerie sont l’un des moyens les plus courants de pirater des comptes et de propager des virus.

Ainsi, de nombreux logiciels malveillants utilisent Messenger pour se propager. Malheureusement, si vous n’êtes pas sur vos gardes, il est facile de cliquer par réflexe sur l’un de ces liens. Ne cliquez pas sur les liens !

 

  • Applications et quiz douteux

La plupart d’entre nous savent à quel point les quiz (et autres applications) sur Facebook peuvent obtenir des informations sur votre compte. Le scandale de Cambridge Analytica a mis ce problème sous les feux de la rampe.

Bien que Facebook s’attaque à ces types d’applications, elles existent toujours. La collecte de données est l’un des problèmes que posent ces applications, mais elles ont également été utilisées pour diffuser des logiciels malveillants ou voler des identifiants de compte.

  • Escroqueries diffusées par les posts de la timeline

Il s’agit d’une autre forme de malvertising, mais plutôt que de compter sur Facebook pour diffuser des publicités sur leur plateforme, les escrocs partagent des posts sur leur timeline ou leur page. Ces messages mènent ensuite à des logiciels malveillants ou à des sites d’escroquerie.

Dans d’autres cas, les pirates s’emparent du compte d’un utilisateur régulier et l’utilisent pour publier une arnaque , tout en étiquetant un grand nombre de ses amis. Comme le message provient d’un compte connu, les pirates espèrent que vous suivrez le lien et que vous tomberez dans le piège.

About Author

Raheem Junior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.