26/05/2022
International Actualités

Afrique : voici les deux pays où la connexion internet mobile est plus rapide

Afrique : voici les deux pays où la connexion internet mobile est plus rapide

Le Maroc et l’Afrique du Sud ont été révélés comme étant les deux pays africains ayant les vitesses moyennes d’Internet les plus rapides sur le continent. Ils se hissent au sommet avec une vitesse de 23,57Mbps et 19,20Mbps respectivement. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport de SpeedChecker.

 

Après le Maroc et l’Afrique du Sud, les pays les plus rapides pour les téléchargements mobiles sont la Tunisie, le Mali et, de manière assez surprenante, le Malawi. Le Botswana est sixième, suivi de la Namibie, de Madagascar, du Liberia et de Maurice.

 

Sur les 46 pays analysés par SpeedChecker en matière de vitesse d’accès à Internet, la République centrafricaine a obtenu le dernier score avec 3,97 Mbits/s. Le Nigéria se classe 16e sur la liste avec une vitesse moyenne de 11,55Mbps, juste derrière le Gabon et le Congo, qui affichent respectivement 11,70Mbps et 11,67Mbps.

 

Les 12 premiers pays africains avec la meilleure couverture de réseau mobile

En outre, le rapport révèle que l’Afrique du Sud occupe la cinquième (5ème) place des pays africains ayant la meilleure couverture mobile, derrière l’île Maurice, les Comores, les Seychelles et l’Égypte.

L’île Maurice occupe la première place avec un score de couverture de 928, Mauritius Telecom offrant la meilleure couverture dans le pays. Les Comores arrivent en deuxième position, suivies par les Seychelles, l’Égypte, l’Afrique du Sud, le Kenya, le Swaziland, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et le Malawi, suivis de près par le Nigeria.

Lire aussi : Malawi : Un ministre appelle à la réduction des frais de connexion internet

D’autre part, le Nigeria occupe la 12e place sur la liste des pays ayant la meilleure couverture mobile, MTN offrant la meilleure couverture.

 

SpeedChecker

SpeedChecker est une société qui recueille des données sur les appareils des utilisateurs finaux fonctionnant sous Android et iOS. La société explique que les mesures sont « exécutées vers un réseau de diffusion de contenu (CDN) qui a une grande empreinte géographique et qui héberge une partie importante du contenu auquel accèdent les utilisateurs ».

 

« Les mesures ne sont prises en compte qu’à partir des applications qui ont été approuvées par SpeedChecker. Les mesures soumises sont vérifiées pour voir si elles se situent dans les fourchettes prévues et des précautions de sécurité supplémentaires sont mises en œuvre pour s’assurer que les données de mesure ne sont pas manipulées », a expliqué la société.

About Author

Raheem Junior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.