17/09/2021
Actualités Réseaux sociaux

L’Éthiopie développe des concurrents de Facebook, WhatsApp et les autres

L’Éthiopie développe des concurrents de Facebook, WhatsApp et les autres

L’Éthiopie a commencé à développer sa propre plateforme de médias sociaux pour rivaliser avec Facebook, Twitter et WhatsApp, bien qu’elle ne prévoie pas de bloquer les services mondiaux.

L’Éthiopie est plongée depuis l’année dernière dans un conflit armé opposant le gouvernement fédéral au Front populaire de libération du Tigré (TPLF), qui contrôle la région du Tigré dans le nord du pays. C’est après tout, une guerre qui s’alimente aussi par les réseaux sociaux.

Le gouvernement souhaite que sa plateforme locale « remplace » Facebook, Twitter, Whatsapp et Zoom, comme l’explique le directeur général de l’Agence de sécurité des réseaux d’information (INSA), Shumete Gizaw,

Shumete a accusé Facebook d’avoir supprimé des publications et des comptes d’utilisateurs qui, selon lui, « diffusaient la vraie réalité sur l’Éthiopie ».

Des groupes internationaux de défense des droits humains ont critiqué le gouvernement éthiopien pour les fermetures inexpliquées de services de médias sociaux, notamment Facebook et WhatsApp, au cours de la dernière année.

L’Éthiopie, un pays d’environ 115 millions d’habitants, compte environ 6 millions d’utilisateurs de Facebook selon Statista.

Shumete a refusé de préciser une échéance de lancement des réseaux sociaux en questions, un budget et d’autres détails, mais a déclaré à Reuters : « La raison d’être du développement d’une technologie avec une capacité locale est claire… Pourquoi pensez-vous que la Chine utilise WeChat ? ». Il a rassuré que l’Éthiopie possédait l’expertise locale pour développer les plateformes et n’embaucherait pas d’étrangers pour l’aider.

Les autorités disent travailler sur la plate-forme pour remplacer Facebook et Twitter. Pendant ce temps, on apprend qu’un essai a déjà été achevé d’une plate-forme pour remplacer WhatsApp et Zoom et que cette plate-forme sera bientôt opérationnelle.

 

About Author

Assou Afanglo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *