26/05/2022
Actualités Togo

Petronpay, où en sommes-nous finalement ?

Petronpay, où en sommes-nous finalement ?

Est-ce que Petronpay est réellement mort ? Est-ce la fin du règne de cette société qui a promis à des citoyens de les rendre riches en multipliant leurs investissements ? Telles sont les questions que beaucoup se posent depuis qu’ils ont constaté l’inaccessibilité du site de cette entreprise dont les dirigeants ne donnent plus signe de vie.

Petronpay s’est présenté au public comme une entreprise qui exerce dans la vente du pétrole depuis 2010. La société dit s’être lancée en 2019 sur le marketing du réseau promettant aux gens d’accroître leurs revenus s’ils investissent dans le pétrole. Il n’a pas fallu longtemps aux autorités de différents pays, à l’instar de celles du Togo, de s’insurger contre ces types d’investissement. 

 

Petronpay, inaccessible

Selon les derniers développements, Petronpay n’était que l’une de cette panoplie de sociétés basées sur le système de Ponzi qui vendent du rêve. La preuve, après avoir amassé les investissements, la plateforme a disparu. Faites un tour sur le site, vous verrez que c’est inaccessible. La plateforme s’est évaporée avec l’espoir et l’argent des investisseurs appelés communément les pétroliers.  Selon de nombreuses sources, c’est la fin de l’histoire.

Pour s’en faire une idée plus exacte, beaucoup de personnes ayant misé sur cette société ont attendu l’année 2022 pour voir s’il y aura du nouveau, mais toujours rien. Malheureusement, Petronpay est une arnaque. Personne ne peut aujourd’hui le démentir.

Petronpay, où en sommes-nous finalement ?

Petronpay, une anarque

Il est à noter que ce genre de sociétés d’investissement en ligne ont pion sur rue auprès des populations. Au Togo, le gouvernement s’est lancé dans une lutte contre ces plateformes, ce qui a conduit à leur fermeture. Pour le gouvernement togolais, Petronpay et ses consorts exercent dans une illégalité totale. 

Il s’agit de toutes les sociétés de trading au Togo , marketing de réseau, entre autres. Le gouvernement a dénoncé leur irrégularité et les appelle à rembourser leurs clients. La société Global Trade Corporation et ses consorts ont toutes mis les clés sous les verrous.

Par le biais du ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, l’exécutif togolais a sifflé la fin de la récréation pour les activités de ces sociétés au Togo. Et pourtant, il est difficile de mettre la main sur les fondateurs de ces sites d’investissement souvent basés en Europe ou en Asie notamment et promettant ciel et terre.

 

Lire aussi : WhatsApp : top 3 des arnaques à éviter

About Author

Raheem Junior

1 Commentaire

    […] idée de créer une plateforme pour gérer l’événementiel et l’hébergement est venue d’un constat qu’il y avait un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.