17/09/2021
International Actualités

Google accusé de payer des entreprises pour rester numéro 1 des applications

Google accusé de payer des entreprises pour rester numéro 1 des applications

Google est toujours sous le feu des critiques.  Elle est cette fois accusée d’avoir payé des entreprises afin de garder le monopole sur les applications de son magasin PlayStore. L’accusation est formulée par Epic Games qui a déposé une plainte ce jeudi 19 août.

Pour le développeur du fameux jeu Fortnite, le système d’exploitation Android donne l’illusion d’être ouvert à d’autres magasins d’applications. Google aurait passé des contrats avec des entreprises afin de garder des milliards de revenus.

Epic reproche à Apple et Google, qui dominent l’économie mobile mondiale, d’imposer aux développeurs d’applications l’utilisation de leurs plateformes de téléchargement (l’App Store d’Apple et le Play Store de Google) ainsi que leurs systèmes de paiement, et de leur faire payer des commissions trop élevées (30%).

Le géant de la Silicon Valley avait estimé, selon les documents cités par Epic, qu’il a passé des accords pour être « Premier Device Program ».  Des fabricants de smartphones comme LG et Motorola ont reçu des compensations financières de Google en échange de l’exclusivité accordée au Play Store.

En termes simples, le marché des applications n’est pas ouvert comme le prétendent les responsables de Google.  « Google a érigé des barrières contractuelles à la compétition (…) en reconnaissant que le groupe risquait de perdre des milliards de dollars si jamais la distribution des applis sous Android était ouverte à la compétition et que des magasins concurrents, dont un Epic Store parvenaient à gagner du terrain », assure le studio dans sa plainte.

Les avocats d’Epic s’appuient sur des documents judiciaires. L’éditeur avait tenté de contourner aussi bien l’App Store que le Play Store et y est parvenu tant bien que mal. Cette affaire ne fait que commencer.

 

About Author

Assou Afanglo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *