07/10/2022
Portrait Actualités

Susan Wojcicki : Que sait-on de la PDG de YouTube ?

Susan Wojcicki : Que sait-on de la PDG de YouTube ?

Susan Wojcicki a été celle qui a fourni en premier un local aux cerveaux de Google. Son garage a abrité les cofondateurs de cette entreprise américaine, Larry Page et Sergey Brin. Ils ont fini par lui offrir la chance de devenir la 16e employée en 1998 d’une jeune entreprise de moteurs de recherche et plus tard PDG de YouTube.

Qu’il s’agisse de développer l’activité publicitaire de la société ou de persuader ses fondateurs d’acheter un service de partage de vidéos en plein essor appelé YouTube, Susan Wojcicki a joué un rôle essentiel dans la transformation de Google en l’une des sociétés les plus précieuses au monde.

Voici un aperçu de la vie de Susan Wojcicki et de son ascension chez Google, de la 16e employée à la PDG de YouTube.

L’origine de Susan Wojcicki

Wojcicki, 51 ans, est originaire de la Silicon Valley. Susan a grandi sur le campus de l’université Stanford à Palo Alto, en Californie, où son père, Stanley Wojcicki, était directeur du département de

La mère de Mme Wojcicki, Esther Wojcicki, enseigne le journalisme depuis plus de vingt ans au lycée de Palo Alto, où elle a encadré des élèves remarquables comme Lisa Brennan-Jobs, la fille de Steve Jobs, et l’acteur James Franco.

Wojcicki est l’aînée de trois sœurs. Sa plus jeune sœur, Anne Wojcicki, est cofondatrice et PDG de la société de génétique 23andMe. Anne Wojcicki a épousé, puis divorcé, du cofondateur de Google, Sergey Brin.

Susan Wojcicki : Que sait-on de la PDG de YouTube ?

Wojcicki et son histoire avec les cofondateurs de Google

Susan Wojcicki a ensuite obtenu une maîtrise en économie en 1993 à l’université de Californie à Santa Cruz – où elle a rencontré son futur mari, Dennis Troper – et un MBA à l’Anderson School of Management de l’UCLA.

Après avoir obtenu son MBA en 1998, elle est retournée dans la région de la baie de San Francisco. Elle s’est mariée en août avec Troper, et le couple s’est installé à Menlo Park. Wojcicki a pris un emploi dans le marketing chez le fabricant de puces informatiques Intel.

Le couple a payé 600 000 $ pour acheter une maison de quatre chambres à coucher et de 2 000 pieds carrés, au 232 Santa Margarita Ave. Pour aider à payer l’hypothèque, Susan Wojcicki a loué le garage à deux doctorants de Stanford, Larry Page et Sergey Brin, qui travaillaient sur leur nouvelle société de moteur de recherche, appelée Google.

Wojcicki a facturé aux deux personnes 1 700 dollars par mois pour louer son espace de garage. Dans un discours de remise des diplômes en 2013, Wojcicki s’est souvenu « des soirées tardives passées ensemble dans le garage à manger de la pizza et des M&Ms, où (Brin et Page) me parlaient de la façon dont leur technologie pourrait changer le monde. »

Comment a-t-elle rejoint Google ?

Un jour, alors qu’elle travaillait chez Intel, Mme Wojcicki a été interrompue dans son travail parce que Google était en panne et qu’elle ne parvenait pas à trouver une information importante. C’est alors que Susan Wojcicki a réalisé à quel point elle était devenue dépendante du « site développé par ces deux gars dans mon garage », et elle a décidé qu’elle voulait en faire partie.

En 1999, Susan Wojcicki a rejoint l’équipe de Google, dont elle était le 16e employé. Elle a été nommée première directrice du marketing de la société et a reçu un budget « dérisoire » pour diriger les efforts de marketing de Google.

Wojcicki était déjà enceinte de quatre mois lorsqu’elle a rejoint Google, et est devenue la première employée de l’entreprise à partir en congé maternité. Rejoindre une startup de 15 personnes alors qu’elle était enceinte « était un peu un saut », a-t-elle déclaré à Glamour dans une interview de 2014. « Mais parfois, vous devez faire la bonne chose pour vous en ce moment ».

L’un des premiers projets de Wojcicki a été d’animer le logo de Google pour les fêtes et les événements spéciaux. Son premier doodle était un extraterrestre atterrissant sur Google, et aujourd’hui, les dessins de Google Doodle apparaissent quotidiennement sur la page d’accueil.

En 2003, Wojcicki a eu une idée qui a considérablement augmenté le potentiel publicitaire de Google : Elle a suggéré que les offres publicitaires soient disponibles non seulement dans le cadre de la recherche, mais aussi sur les sites Web et les blogs sur Internet. Le produit est devenu connu sous le nom d’AdSense, et a permis à Google de rapporter plus de 100 milliards de dollars de revenus publicitaires en 2018.

Susan Wojcicki prend les rênes de YouTube

Wojcicki a pris en charge la plateforme gratuite de partage de vidéos de Google, appelée Google Videos, lors de son lancement en 2005. Pourtant, à peu près à la même époque, un autre site Web gratuit de partage de vidéos appelé YouTube faisait parler de lui et devançait le produit de Google en rendant le contenu téléchargé par les utilisateurs immédiatement disponible.

 

 

En 2006, Susan Wojcicki a « élaboré quelques feuilles de calcul » pour justifier l’achat de YouTube auprès des cofondateurs de Google. Cette année-là, Google a acheté YouTube pour 1,65 milliard de dollars. En février 2014, Wojcicki a remplacé le neuvième employé de Google, Salar Kamangar, au poste de PDG de YouTube.

Wojcicki a supervisé le lancement de produits majeurs, notamment YouTube Gaming, YouTube Music, YouTube Premium et YouTube TV. Sous la direction de Wojcicki, la société a atteint 1,8 milliard d’utilisateurs mensuels, soit un peu moins que les 2 milliards d’utilisateurs de Facebook. Il est également devenu le réseau social le plus populaire auprès des adolescents.

 

 

 

Susan Wojcicki et son mari ont cinq enfants, auxquels la PDG de YouTube impose des limites de temps d’écran pour les aider à se concentrer sur le « présent ». Elle leur retire parfois leur téléphone, surtout en vacances, et limite leur utilisation de YouTube.

La PDG occupe actuellement la septième place sur la liste des « femmes les plus puissantes » de Forbes. Sa valeur nette est estimée à près de 500 millions de dollars.

About Author

Tritech

1 Commentaire

    […] prix de données mobiles élevés et des téléphones bas de gamme. Cependant, les utilisateurs de YouTube Go ne pouvaient pas commenter, publier, créer du contenu ou utiliser des thèmes […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.