19/01/2022
Opportunité Actualités

Cameroun : l’association WETECH soutenue par le Canada pour former 70 femmes

Cameroun : l’association WETECH soutenue par le Canada pour former 70 femmes

Selon le Groupe de la Banque Mondiale dans son rapport intitulé “Les Bénéfices de la Parité: Libérons le potentiel de l’entrepreneuriat féminin en Afrique”, l’Afrique subsaharienne a le taux d’entrepreneuriat le plus élevé, et dont la scène est dominée par les femmes représentant la grande majorité des entrepreneurs. Cependant, ce sont elles également qui rencontrent le plus de difficultés lorsqu’il s’agit d’accéder au financement et aux opportunités d’affaires.

Différentes publications d’institutions pointent clairement l’écart portant sur la différence entre le montant de financement alloué aux hommes et celui reçu par les femmes. Selon l’UNECA (United Nations Economic Commission for Africa) dans son rapport “Education et Financement, Clés de la réussite en Afrique”: « L’accès au financement peut aider les femmes entrepreneures à réduire les écarts entre les sexes en ce qui concerne les caractéristiques et les performances de l’entreprise : toutefois, les femmes entrepreneurs sont confrontées à de sérieuses restrictions dans l’accès aux produits et services financiers ».

Le même rapport conclut que ces femmes entrepreneures sont moins susceptibles d’innover, de saisir les opportunités, en plus d’être moins performantes. En outre, l’inégalité observée est accentuée par différents facteurs tels que la grande proportion des femmes opérant dans le secteur informel, leur niveau d’alphabétisation et d’instruction, le niveau de structuration d’entreprise, la faible inclusion numérique des femmes et bien plus.

Afin d’apporter une solution permettant de remédier à cet état de choses et combler le déficit de financement qui existe entre les hommes et les femmes, l’association WETECH (Women in Entrepreneurship and Technology) lance son programme « FundHer » financé par le Haut-Commissariat du Canada au Cameroun à travers le FCIL (Fonds Canadien d’Initiatives Locales). « FundHer » est un programme de renforcement des capacités de 70 femmes entrepreneures camerounaises sélectionnées visant à améliorer leur inclusion financière -numérique-, tout en les préparant à recevoir des financements et des investissements. Le but principal de cette initiative est de doter les femmes de ressources leur permettant d’améliorer leurs accès aux produits financiers et aux opportunités de financement, mais aussi en prenant en compte la structuration de leurs entreprises, l’utilisation de bonnes pratiques de commerce et en profitant entre autres des avantages du e-commerce.

Au programme de la formation:

● Éducation financière et à l’investissement

  • Préparation au financement et/ou investissements
  • Découverte des mécanismes de gestion et de fiscalité d’entreprise
  • E-commerce et paiements numériques
  •  Information sur la création de coopératives
  •  Participation aux politiques publiques

 

A long terme, le programme vise à :

  • Inciter les femmes à passer de l’informel au formel
  • Augmenter les taux d’accès aux services financiers et aux micro-crédits des femmes.
  • Inculquer aux femmes les bonnes pratiques de commerce et de gestion
  • Amener les femmes à s’organiser en coopératives pour le développement économique et local
  • Contribuer à l’amélioration des politiques publiques concernant l’entrepreneuriat féminin et l’inclusion financière des femmes

Les formations se dérouleront à Douala, le vendredi 17 décembre 2021 et à Yaounde, le 14 janvier 2021. Pour participer au programme de formation, inscrivez-vous via le lien : https://bit.ly/wetech-fundher.

 

Lire aussi : Côte d’Ivoire : l’initiative Startup4Gouv lancée pour soutenir les startups

About Author

Assou Afanglo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *