02/12/2021
Entrepreneuriat Actualités Togo

Prix Anzisha : Rebecca Taboukouna représente dignement le Togo

Prix Anzisha : Rebecca Taboukouna représente dignement le Togo

 

26 meilleurs entrepreneurs de l’Afrique ont été repérés par l’Anzisha Prize Fellowship cette année. Ils sont âgés de 18 à 22 ans et recevront chacun des fonds d’aide afin de stimuler le développement de leur startup. Dans le lot des bénéficiaires, le Togo a marqué sa présence à travers la jeune Rebecca Taboukouna.

Les 26 entrepreneurs d’Anzisha Fellows ont été sélectionnés parmi des centaines de candidatures à travers l’Afrique. Les candidats venaient de pays tels que le Mali, le Togo, l’Afrique du Sud et Madagascar et dirigeaient des entreprises dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de la fabrication, de l’énergie et de la beauté. Ces jeunes Africains ont passé plusieurs étapes de contrôle et d’évaluation pour démontrer qu’il est possible de faire de l’entrepreneuriat une carrière face à la pandémie. Rebecca Taboukouna a bien porté haut les couleurs de son pays.

 

La jeune togolaise de 22 ans est la seule Togolaise parmi ces 26 entrepreneurs d’Afrique à pouvoir bénéficier du soutien d’Anzisha Prize Fellowship. La fondatrice de RBK Pearls, qui fabrique et vend des accessoires en perles, aura sa part de la cagnotte qui va permettre la croissance de son entreprise. Comme chaque participant, Rebecca Taboukouna bénéficiera de plus de 5 000 dollars de financement et plus de 15 000 dollars de services de soutien à la création de son entreprise sur trois ans.

Prix Anzisha : Rebecca Taboukouna représente dignement le Togo

Être reconnue comme l’une des meilleures entrepreneures de l’Afrique est une grande joie et fierté pour la jeune togolaise. Avec ce prix, la fondatrice de RBK Pearls veut s’affirmer sur le marché. L’entrepreneure nous confie qu’elle projette d’ouvrir une boutique de renom vendant tous les accessoires en perles qu’elle produira avec son équipe. Rebecca Taboukouna voit d’ailleurs son équipe s’agrandir avec ce soutien.

Lire aussi : Togo : Lamesin, un chatbot pour lutter contre la drepanocytose

 

Les 26 premiers entrepreneurs sélectionnés pour l’Anzisha Prize Fellowship représentent 17 pays, dont 30 % sont francophones. Le Nigeria a la cohorte la plus importante avec quatre personnes parmi les 26 premiers. Les jeunes femmes sont bien représentées, puisqu’elles constituent 10 des 26 entrepreneurs.

Après la procédure de sélection, les entrepreneurs participeront à un camp d’entraînement virtuel pendant 10 jours, où ils rencontreront des chefs d’entreprise et d’anciens lauréats du prix. Ce camp d’entraînement les préparera à ce qui les attend au cours des trois prochaines années.

 

Rebecca Taboukouna, étudiante en informatique, est membre de l’équipe de la startup Lamesin oeuvrant pour la santé grâce aux atouts du numérique. Elle est co-créatrice d’un chatbot visant à ravitailler d’informations nécessaires les citoyens drépanocytaires. Le chatbot @lamesin est accessible via Messenger.

Credit Photo : Republic of Togo

Source

About Author

Raheem Junior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *