17/09/2021
Nouvotech

Togo : Les universités publiques équipées d’une Espresso Book Machine

Togo : Les universités publiques équipées d’une Espresso Book Machine

Les universités publiques sont équipées d’’une nouvelle technologie, une Espresso Book Machine. C’est une technologie comprenant une plateforme et une interface qui permet d’imprimer, à partir de fichiers PDF, des ouvrages et des travaux universitaires (thèses, mémoires, livres, …), en un temps record, avec couverture et reliure compris.

Son introduction fait suite au déploiement du « Wifi Campus », le très haut-débit Internet sur les campus universitaires de Lomé et de Kara, de « L’Environnement Numérique de Travail » (ENT) dans les 11 lycées techniques et scientifiques publics du Togo, ou encore le projet d’implantation à Lomé, d’un campus technologique Djanta Tech Hub ».

« L’acquisition et l’implémentation de cette infrastructure inédite au profit des Universités de Lomé et Kara, ouvre des perspectives nouvelles à la communauté universitaire, composée des étudiants, des enseignants-chercheurs et de l’institution elle-même, en ce sens que face à l’insuffisance de ressources, elle va désormais disposer d’une librairie et d’une bibliothèque virtuelle, en termes d’accessibilité et de disponibilité d’ouvrages et de publications (souvent coûteux) à la demande, et en fonction des programmes académiques » a souligné le Pr Komla Dodzi Kokoroko.

Le Togo est le seul pays en Afrique de l’Ouest et le 3ème en Afrique, après l’Afrique du Sud et l’Égypte, à disposer d’un tel dispositif. « Les universités togolaises rejoignent ainsi le rang des universités utilisant cette technologie dans leurs librairies et bibliothèques, à l’instar de l’Harvard Unversity, du New York University Abu Dhabi et de l’University of Johannesburg. », affirme le ministre, Cina Lawson.

Pour elle, la mise en place de l’Espresso Book Machine intervient « dans un environnement en perpétuelle mutation socio-économique (…), dans un contexte de plus en plus mondialisé ». Ce projet « innovant et révolutionnaire » permettra d’« outiller et de hisser notre jeunesse à un niveau répondant aux standards internationaux, et lui permettre d’être plus compétitive (…). Or, une telle ambition ne peut se concrétiser sans une excellente formation, l’esprit d’entrepreneuriat, l’innovation et la recherche » a conclu Cina Lawson.

Cliquez pour télécharger Tech Mag Afrique numéro 3

Lire aussi : Un médecin nigérian réalise une chirurgie robotique réussie

About Author

Assou Afanglo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *