17/09/2021
Zoom

Microsoft fait la chasse aux prédateurs s3xuels sur les réseaux sociaux

Microsoft fait la chasse aux prédateurs s3xuels sur les réseaux sociaux

Le géant de l’informatique Microsoft a mis en place un logiciel capable d’identifier les prédateurs s3xuels sur la base de quelques échanges recueilli.

Microsoft a présenté cette année au salon des nouvelles technologies de Las Vegas une innovation qui pourrait sauver des vies. Il lance un nouveau logiciel, baptisé Artemis, qui est non seulement très efficace mais est également gratuit.

L’extension pourra être installée aisément par les développeurs d’applications qui souhaitent prendre part à cette lutte contre les prédateurs s3xuels et pédocriminels. Le logiciel consiste à scanner chaque conversation et attribuer une note de dangerosité. Notons que cette tâche s’effectue sans l’accord des utilisateurs.

Lire aussi: Nigeria : Airtel lance une télévision mobile

Par ailleurs, lorsque la conversation entre une ou plusieurs personnes est identifiée comme potentiellement dangereuse, le système alerte de lui-même les autorités. Les autorités analysent donc les données récoltées pour la vérification.

Aussi inimaginable que cela peut paraitre, Artemis pourrait permettre d’identifier un pédophile avant même qu’il ne passe à l’acte sur Messenger, WhatsApp, Instagram, TikTok ou Snapchat.

Pour ce projet, Microsoft a travaillé avec le National Center for Missing & Exploited Children (NCMEC), spécialisé dans la lutte contre la pédophilie.

Pour l’instant, Artemis n’est présente que sur le Xbox Live. Microsoft entend toutefois proposer sa solution gratuitement à d’autres géants du Tech et l’installer pour très bientôt sur Skype.

Emile AZIADEKEY.

About Author

Tech en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *