02/10/2022
Nouvotech

La Guinée aura son point d’échange internet

La Guinée aura son point d’échange internet

Le compte à rebours peut commencer. La Guinée aura son point d’échange internet d’ici les jours à venir. Aucune date n’a été précisée pour le moment mais le  patron du secteur des TIC et télécoms,  Moustapha Mamy Diaby (photo) rassure que tout est fin prêt. Il a fait cette annonce jeudi en conseil des ministres.

L’infrastructure qui sera bientôt en service va améliorer la qualité de la connexion internet. Le projet qui était en gestation depuis 2012 était considéré par beaucoup de Guinéens comme une promesse non-tenue par le gouvernement. Et pourtant, c’est une composante du programme régional d’infrastructure de communications pour l’Afrique de l’Ouest. La Banque mondiale a déjà financé le point d’échange à hauteur de 3,5 milliards de Francs guinéen environ 387 000 dollars US.

Un Internet eXchange Point (ou IX ou IXP ou point d’échange Internet), ou encore  Global Internet eXchange (ou GIX), est une infrastructure physique permettant aux différents fournisseurs d’accès Internet (ou FAI ou ISP) d’échanger du trafic Internet grâce à un accord passé au préalable. Il permet donc de booster la fluidité de la connexion.

En termes simples, un IXP contribue au développement du Très Haut Débit local. Ainsi, les échanges entre internautes ne passent plus par les  villes étrangers en l’occurrence  Paris, Londres, ou même New York,  avant de revenir au destinataire. Tout est concentré sur le territoire. Dans le cas de la Guinée, cela augure une certaine indépendance vis-à-vis des mastodontes  de la technologie. Il augmente le nombre de fournisseurs potentiels, attire des entreprises étrangères (high tech et réseau)  et favorise la création d’entreprises technologiques.

L’Afrique compte au moins 32 points d’échange internet à ce jour.

 

About Author

Assou Afanglo

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.