03/10/2022
Nouvotech

Afrique : Le numérique doit être une priorité en 2018 (Africa Growth Initiative)

Afrique : Le numérique doit être une priorité en 2018 (Africa Growth Initiative)

Dans une étude publiée par  l’Africa Growth Initiative  et titrée « Foresight Africa Top priorities for the continent in 2018 », le numérique s’est révélé comme l’un des secteurs qui assureront demain une stabilité économique au continent. Les pays africains sont invités à accorder une attention particulière à ce secteur en 2018.

The Brookings Institution qui est l’auteur de l’étude recommande qu’il y  ait plus d’investissements dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Cela devrait être porteur de retombées économiques considérables pour l’Afrique.

Ladite étude insiste qu’en 2018 et au-delà, la numérisation offrira aux économies africaines un moyen important de surmonter non seulement le développement financier mais aussi le développement dans d’autres secteurs de l’économie.

La numérisation poursuit ce rapport « transforme les économies africaines de quatre manières principales: les systèmes de paiement de détail, l’inclusion financière, les modèles économiques durables et l’administration des recettes ».

Un accent particulier est mis sur les paiements électroniques, cette révolution qui a réussi à traverser le temps en se faisant adopter par des entreprises de toute taille, des localités peu ou  mal desservies , de même que des entreprises formelles et informelles et les banques qui en ont profité pour réinventer leurs offres.

Les économies africaines sont encouragées à adhérer à l’Alliance Better Than Cash (BTCA)  qui n’est rien d’autre qu’un partenariat de gouvernements, d’entreprises et d’organisations internationales qui accélère la transition des paiements en numéraire vers les paiements numériques afin de réduire la pauvreté et favoriser une croissance inclusive.

Basée à l’ONU, l’Alliance compte 60 membres et  est financée par la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation Citi, MasterCard, le Réseau Omidyar, l’Agence des États-Unis pour le développement international et Visa Inc.

 

Voir le rapport ici (version anglaise)

 

Crédit Photo : Banque Mondiale

 

About Author

Assou Afanglo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.